Le directeur du Centre d’incubation "Innodev/UCAD Institute’’, Dr. Cheikh Mouhamed Fadel Kébé, a déclaré mardi que le développement d’un Etat est inconcevable, sans la participation effective des chercheurs universitaires.

"Les recherches des universités doivent être en mesure de régler certains besoins du pays. Quand une université ne peut pas régler les problèmes de l’agriculteur, les problèmes de santé basiques, le problème de la connectivité, je pense qu’elle n’a pas sa raison d’être dans une société’’, a-t-il estimé.

Le Prix "Champion de l’éducation", initié par l’Association pour le développement de l’éducation en Afrique (ADEA), a été décerné jeudi au président Macky Sall pour son "engagement en faveur de l’éducation et de la formation" et les "multiples efforts accomplis pour une croissance soutenue du secteur".

"L’ADEA vous décerne ce Prix de Champion pour affirmer toute sa reconnaissance pour votre engagement en faveur de l’Education", a dit la secrétaire exécutive de l’ADEA, Oley Dibba-Wadda, à l’ouverture officielle de la 11ème Triennale de l’éducation et de la formation en Afrique, au Centre international de conférences Abdou Diouf de Diamniadio (CICAD).

Le cadre de concertation du Système national de recherches agro-sylvo-pastorales (SNRASP) prévoit d’organiser prochainement un atelier national de redynamisation du Réseau des journalistes scientifiques (REJOS), a annoncé, mercredi à Saint-Louis (nord), son secrétaire permanent, Moussa Fall.

‘’Le Réseau des journalistes scientifiques est en léthargie. Nous allons prochainement organiser un atelier national destiné à redynamiser cette structure. C’est l’une des actions que le cadre de concertation prévoit de dérouler en novembre’’, a-t-il notamment déclaré.

Le chef de l’Etat a insisté jeudi sur la qualité des apprentissages compte tenu des importants investissements consentis dans le secteur de l’éducation.

’’Lorsqu’on met autant de ressources pour un pays en développement dans un secteur, nous sommes en droit d’exiger la qualité et les résultats attendus pour un tel investissement’’, a dit le chef de l’Etat Macky Sall à l’ouverture de la 11ème Triennale de l’Education et de la Formation de l’Association pour le Développement de l’Education en Afrique .

Le secteur de l’éducation doit contribuer à la transformation de la société avec laquelle il est appelé à interagir au lieu de s’en isoler, a soutenu le coordonnateur général de la Triennale 2017 de l’Association pour le développement de l’éducation en Afrique (ADEA).

"La question de l’éducation se pose aujourd’hui en interaction avec les autres questions économiques, sociales, écologiques et culturelles", a souligné l’ancien ministre sénégalais de l’Education.

Le président Macky Sall a souligné jeudi la nécessité d’avoir ’’un capital humain hautement qualifié apte à conduire la transformation structurelle du continent contenue dans l’Agenda 2063 de l’Union africaine’’.

’’L’agenda 2063 aspire à une forte prospérité durable fondée sur une valorisation optimale des immenses potentialités dont actuellement les ressources humaines sont les premières’’, a dit Macky Salkl à l’ouverture de la Triennale 2017 pour l’Education et la Formation.